Ça se passe au Biopark

Retrouvez ici les dernières actualités et événements organisés par le Biopark Charleroi Brussels South ou auxquels il est associé.


Prochainement // Mai 2017 // Avril 2017 // Mars 2017 // Février 2017 // Janvier 2017.


Archives


Prochainement
  • Séminaires du mois [Infos]pdf


MAI 2017

Séminaires du mois [Infos]pdf

  • 12/05, 11:30 am: "Structural assessment and quantification of your biopharmaceutical products made easy"

  • 24/05: "BEDT immunology day “Inflammation and cytokines”"

  • 30/05, 12:00 am "Th9 cells: novel players in anticancer immune responses?"


AVRIL 2017

Séminaires du mois [Infos]pdf

  • 7/04, 11:30 am: "Linking gene and function by comparative genomics"

  • 14/04, 11:30 am: "Boundary Cap cells in development and diseas"

  • 28/04, 11:30 am "DIAPath : What can we do for you?"

26/04 - Bactéries : comment bloquer la synthèse des protéines

Les systèmes toxine-antitoxine (TA) bactériens sont abondants dans les génomes bactériens et sont notamment impliqués dans la persistance, un phénomène permettant aux bactéries de survivre aux antibiotiques en ralentissant leur croissance.

Dans une étude relayée dans Nature Chemical Biology, les chercheurs de la Faculté des Sciences de l'ULB sur le Biopark Charleroi ont caractérisé l’activité d’une nouvelle toxine, AtaT, provenant d’une souche d’Escherichia coli pathogène. L’étude a été menée par les groupes de Laurence Van Melderen (Génétique et Physiologie Bactériennes) et d’Abel Garcia-Pino (Biologie Structurale et Biophysique), en collaboration avec l’équipe de Louis Droogmans (Microbiologie) et un groupe de l’Université d’Anvers.

Les chercheurs ont identifié la cible de cette toxine: il s’agit de l’ARN de transfert initiateur, indispensable à l’initiation de la traduction des protéines. Chez les bactéries, cet ARN de transfert subit une modification (formylation), qui permet le démarrage de la traduction. En présence de la toxine AtaT, le tRNA initiateur est acétylé et non formylé. Par une combinaison d’approches in vivo et in vitro, les chercheurs ont montré que cette modification différente de l’ARN de transfert empêche son interaction avec les facteurs d’initiation de la traduction et le ribosome, ce qui conduit à l’inhibition de la synthèse des protéines.

Ce travail a révélé un nouveau mécanisme moléculaire permettant de bloquer la traduction et met en évidence le tRNA initiateur comme une cible de choix pour inhiber la croissance des bactéries.



MARS 2017

Séminaires du mois [Infos]pdf

  • 10/03, 12:00 pm: "Metabolic adaptation as a defence strategy against infection "

  • 17/03, 11:30 am: "Induction of the hormetic stress response by of subinhibitory concentrations of antibiotics in E. coli "

  • 24/03, 11:30 am: "Theoretical advances on the kinetics and thermodynamics of molecular machines and DNA replication"

  • 28/03, 12:00 pm: "Local unconventional T cell responses: protection versus tissue damage"

  • 31/03, 11:30 am: "Exploring the Epigenome Numerically "


FEVRIER 2017

Séminaires du mois [Infos]pdf

  • 10/02, 11:30 am: "Role of curvature sensing/inducing BAR domain proteins in clathrin-independent endocytosis"

  • 17/02, 11:30 am: "HOX proteins, transcription factors? Yes, but not only !"


JANVIER 2017

Séminaires du mois [Infos]pdf

  • 20/01, 11:30 am: PROMEGA Seminar

  • 31/01, 11:30 am: "Ontogeny of the intestinal mucosal host response to infection"

09/01 - La mécanique complexe de construction du cerveau

La construction au cours de l'embryogénèse du cortex cérébral, siège principal des fonctions cognitives, reste une étape mystérieuse: actuellement, seuls quelques facteurs de transcription essentiels pour le développement de cette partie du cerveau ont été identifiés et leur mécanisme d'action reste mal connu.

Le Laboratoire de Génétique du Développement (Eric Bellefroid, IBMM) étudie depuis plusieurs années quelques-uns de ces facteurs, dont "Dmrt5". Les chercheurs avaient déjà démontré que Dmrt5 est indispensable dans les toutes premières étapes de la formation du cerveau pour la mise en place d'un petit groupe de cellules localisé entre les vésicules télencéphaliques (à l'origine du cortex) et fonctionnant comme centre de signalisation organisant leur développement.

Dans une publication de la revue Cerebral Cortex, au moyen d'approches génétiques de perte et gain de fonction, l'équipe démontre à présent que Dmrt5 et son "cousin" Dmrt3 sont également importants plus tard dans le développement, cette fois au sein même des cellules progénitrices du cortex. Leur niveau d'expression serait en particulier crucial pour la spécification du néocortex en aires spécifiques, possédant chacune une architecture et une fonction particulière (motrice, sensorielle ou encore visuelle).

Dmrt5 a été récemment associé à des anomalies de développement du cerveau (microcéphalie) chez l'homme: l'élucidation du mécanisme d'action des facteurs Dmrts est donc importante pour mieux comprendre le fonctionnement et l'évolution mais aussi certaines pathologies du cerveau.